Actualités communisme: Ford vide les soins de santé publics et récompense les profiteurs

Lors d’une conférence de presse le 26 octobre, la Coalition ontarienne de la santé (OHC) a fourni la preuve que le gouvernement Ford avait menti au sujet de son intention de privatiser les services hospitaliers publics de l’Ontario.

« Le gouvernement Ford a menti au public menant à une élection », a déclaré Natalie Mehra, directrice exécutive de l’OHC. « Vous ne pouvez pas simplement nier catégoriquement que vous développez des cliniques privées à but lucratif alors que vous détournez en fait des millions de personnes pour développer des cliniques privées à but lucratif. Vous ne pouvez pas prétendre que vous n’allez pas privatiser avant une élection et ensuite, dès que l’élection est terminée, annoncer des plans de privatisation. »

« À tous points de vue, c’est faux. C’est fondamentalement antidémocratique et cela ne peut aller sans contestation », a-t-elle déclaré.

Avant les élections provinciales de juin 2022, la ministre de la Santé de l’époque, Christine Elliot, a fait une déclaration explosive : « Nous ouvrons les chirurgies pédiatriques, les dépistages du cancer… Nous nous assurons que nous pouvons laisser les établissements de santé indépendants exploiter des hôpitaux privés.

La déclaration est intervenue au moment où la province privatisait les soins de longue durée, les soins à domicile, les vaccins, les tests COVID et permettait aux sociétés de soins virtuels à but lucratif et aux sociétés de tests COVID de facturer aux patients l’accès aux médecins et aux vaccins respectivement, en violation de la Loi canadienne sur la santé.

Les porte-parole du ministre ont affirmé qu’elle s’était mal exprimée ou avait été mal interprétée. Ils ont nié les plans d’expansion des cliniques et des hôpitaux privés et ont déclaré à plusieurs reprises qu’une telle affirmation était « catégoriquement fausse ».

Mais les données du Bureau de la responsabilité financière de l’Ontario – un organisme qui examine les rapports financiers de l’Ontario – montrent que le gouvernement a en fait doublé le financement des cliniques privées [Independent Health Facilities] dans la même période.

Deux mois après les élections, le gouvernement Ford a annoncé qu’il allait privatiser les services hospitaliers publics et développer les cliniques et hôpitaux privés à but lucratif.

La ministre de la Santé de l’Ontario, Sylvia Jones, a déclaré que le gouvernement de Doug Ford travaillera avec les cliniques de santé privées pour trouver plus de « possibilités » pour les entreprises privées dans le système de santé public. Jones a dévoilé le plan du gouvernement visant à «résorber» l’arriéré chirurgical du système de santé en «augmentant le nombre d’interventions chirurgicales couvertes par l’OHIP effectuées dans des établissements de santé indépendants». [read private for-profit clinics].

La privatisation de Ford n’a pas pour but de « stabiliser » le système de santé ou d’ajouter de la capacité. Tous les grands hôpitaux de l’Ontario ont des salles d’opération qui sont fermées depuis des semaines ou des mois ou plus en raison d’un financement insuffisant et, plus récemment, d’un manque de personnel. Les cliniques privées retirent le personnel rare des hôpitaux publics locaux, ce qui aggrave les temps d’attente pour le système public. La preuve est que les cliniques privées facturent aux patients des frais d’utilisation illégaux et d’autres frais pour des suppléments médicalement inutiles.

Il ne s’agit pas d’améliorer les soins de santé. Il s’agit d’étendre une industrie à la recherche de profit qui veut accéder aux milliards de dollars de financement public pour les soins de santé.

Le livre de jeu de Doug Ford est copié par les gouvernements provinciaux à travers le pays. Lors d’un récent forum avec des conférenciers de l’Alberta, de la Saskatchewan et du Manitoba, des représentants des coalitions provinciales de la santé ont signalé la même privatisation et le sous-financement endémiques des soins de santé publics dans les Prairies. Comme l’a déclaré un conférencier des Amis de l’assurance-maladie de l’Alberta : « Cette [increasing privatization of healthcare] n’est pas une question d’incompétence; c’est intentionnel de la part de nos gouvernements.

Comme il était donc approprié que Doug Ford ait intronisé l’ancien premier ministre conservateur Mike Harris dans l’Ordre de l’Ontario le 24 octobre. Le gouvernement de Mike Harris a lancé la Commission de restructuration des services de santé qui a ordonné la fermeture de 43 hôpitaux.

Non seulement Harris a fermé des milliers de lits d’hôpitaux publics de soins chroniques, mais lorsqu’il est devenu président de Chartwell après avoir quitté ses fonctions, il a récolté les fruits du remplacement de ces lits de soins chroniques par des lits de SLD et de sa privatisation de ces lits de SLD.

En 18 ans, Chartwell a payé à Mike Harris 3,5 millions de dollars pour ses services, la majeure partie en actions Chartwell.

Harris a également privatisé la majorité des soins à domicile en Ontario. En 2012, lui et sa femme ont lancé une entreprise de soins à domicile à but lucratif, Nurse Next Door.

En août, Harris s’est prononcé en faveur des projets de Doug Ford de privatiser nos hôpitaux publics. Pas étonnant.

Doug Ford et Mike Harris sont frères d’armes. Ils mènent une guerre de classe contre tous ceux qui dépendent du système de santé publique pour des soins vitaux.

Arrêtez les corsaires

L’OHC demande à Ford d’arrêter cette privatisation et de prendre des mesures concrètes pour faire face à l’urgence dans les soins de santé que son gouvernement a contribué à créer afin qu’ils puissent offrir la « solution » des cliniques privées – ouvrant ainsi la voie à un système de soins de santé à deux niveaux. système.

OHC a lancé une grande campagne qui est menée dans les villes et villages de la province avec des réunions publiques, des organisations communautaires, des manifestations et des actions croissantes. Nous sommes dans le combat de nos vies, pour nos vies, et tout le monde doit contribuer à mettre fin à la volonté de transformer les soins de santé en un cauchemar à but lucratif pour la grande majorité.

Ce thème répond à vos investigations vous aimerez aussi ces publications :

,(la couverture) .

,(la couverture) .

,(la couverture) .

dictature.org est une plateforme d’information qui préserve de multiples informations publiés sur le net dont le sujet central est « Combattre les dictatures ». Ce dossier parlant du thème « Combattre les dictatures » fut sélectionné en ligne par les rédacteurs de dictature.org La chronique a été reproduite de la manière la plus juste qui soit. Pour émettre des remarques sur ce texte sur le sujet « Combattre les dictatures », merci de contacter les contacts affichés sur notre site. Dans peu de temps, nous rendrons accessibles au public d’autres informations sur le sujet « Combattre les dictatures ». Par voie de conséquence, visitez de manière régulière notre blog.