Argentine : un 131e enfant «volé» sous la dictature retrouvé

, Argentine : un 131e enfant «volé» sous la dictature retrouvé
, Argentine : un 131e enfant «volé» sous la dictature retrouvé

Les Grands-mères de la Place de Mai en Argentine ont annoncé jeudi 22 décembre avoir «retrouvé» un nouvel enfant volé sous la dictature (1976-1983), le 131e à récupérer son identité, et le premier depuis plus de trois ans. «Avec bonheur, nous annonçons une nouvelle restitution d’identité» ont annoncé les «Abuelas» (grands-mères) dans un communiqué. «Comme si cette fin d’année voulait exaucer tous nos souhaits» écrivent-elles en référence à la Coupe du monde, «après presque trois ans, nous célébrons une fois de plus la découverte d’un petit-fils».

Sous la dictature militaire, quelques centaines d’enfants – les estimations tournent entre 300 et près de 500 – ont été «appropriés», nés d’une mère en détention puis disparue, et donnés à un foyer qui voulait ou ne pouvait avoir d’enfant, souvent proche du régime, dans l’idée aussi de voir élever un enfant «bien pensant» politiquement. Au fil des ans 130 cas ont été «résolus» – c’est-à-dire que l’identité originelle de l’enfant a été restituée. Souvent cela a donné lieu à d’émouvantes retrouvailles, parfois après la mort des parents ou de l’enfant. Mais rien, aucune «restitution», depuis celle du petit-fils «numéro 130», en juin 2019.

30.000 disparus

Les restitutions s’étaient un peu raréfiées ces dernières années, la faute en partie à la pandémie de Covid, qui a pendant de longs mois rendu les contacts et les recherches plus difficiles. Aussi l’organisation «Abuelas» a relancé ces derniers mois les sessions dites «d’approche spontanée», les déplaçant en province, invitant, quiconque aurait des doutes sur son identité à venir rencontrer, en toute confidentialité, des conseillers formés pour la circonstance.

Les Grands-mères devaient donner en fin de journée à Buenos Aires une conférence de presse les détails et l’identité de la restitution du «petit-fils 131». Selon les estimations des ONG de défense des droits humains, quelque 30.000 personnes sont mortes ou ont disparu pendant la dictature.

Le but de dictature.org est de traiter le sujet de Combattre les dictatures en toute clarté en vous offrant la visibilité de tout ce qui est publié sur ce sujet sur le web dictature.org vous présente cet article développant du sujet « Combattre les dictatures ». Ce texte se veut reconstitué du mieux possible. Si tant est que vous souhaitez apporter des remarques concernant le thème « Combattre les dictatures » vous avez la possibilité de discuter avec notre rédaction. D’ici peu, nous présenterons d’autres informations sur le sujet « Combattre les dictatures ». visitez de manière régulière notre blog.