Cinq films d’animation à voir en famille pendant les vacances de Noël

, Cinq films d’animation à voir en famille pendant les vacances de Noël

Ernest et Célestine. Le voyage en Charabie***

de Jean-Christophe Roger et Julien Chheng

Film d’animation français, 1 h 19, à partir de 5 ans

Cinq films d’animation à voir en famille pendant les vacances de Noël

« C’est comme ça et pas autrement ! » En Charabie, terre natale de l’ours Ernest, on ne discute pas trop les oukases du juge qui dirige le pays. Contraints d’y retourner, Ernest et son amie la souris Célestine se heurtent à une dictature où la musique est sévèrement encadrée. Les Charabiens, qui n’ont le droit de jouer qu’une seule et même note, s’enivrent d’improvisations orchestrales dans des bars clandestins.

L’occasion pour les réalisateurs d’offrir quelques belles trouvailles visuelles drolatiques et symboliques. Le tout animé avec une vivacité et une sensibilité qui fait vivre les aquarelles encore plus admirables.

» LIRE LE RÉCIT ET LA CRITIQUE : « Ernest et Célestine », le voyage au pays de l’animation

♦ Inu-Oh ***

de Masaaki Yuasa

Film d’animation japonais, 1 h 38

Cinq films d’animation à voir en famille pendant les vacances de Noël

Fable opératique et politique relatant l’histoire d’amitié entre un chanteur difforme et un moine musicien aveugle dans le Japon du Moyen Âge, tout droit sortie de l’esprit fantasque du cinéaste japonais Masaaki Yuasa, Inu-Oh est un incroyable long métrage animé alliant rock et sarugaku (ancêtre du théâtre nô). Un exercice de style virtuose, dans l’esprit du grand mangaka Taiyo Matsumoto, mais aussi une fable politique sur les laissés-pour-compte de l’histoire, qui s’inscrit dans une longue tradition littéraire et graphique japonaise.

En dansant et en chantant sur scène la chronique poétique des luttes de clans au XIIe siècle pour le contrôle de l’Empire du Soleil levant, l’artiste conjure peu à peu la malédiction : ses difformités disparaissent petit à petit par la magie de la catharsis. Mais le chanteur se heurte vite au pouvoir du Shogun qui veut réécrire l’histoire. Pouvoir et illusions de l’art.

LIRE LA CRITIQUE : « Inu-Oh », un opéra-rock médiéval sur le pouvoir de l’art

♦ Opération Père Noël***

de Marc Robinet et Caroline Attia

Programme de courts métrages d’animation français, 43 mn, à partir de 3 ans

Cinq films d’animation à voir en famille pendant les vacances de Noël

Dans une grande maison, un enfant gâté rêve de passer Noël avec ses deux parents, richissimes mais absents. La demande déraisonnable de William pour Noël et la faiblesse de son père entraînent une catastrophe mondiale. Voici le capricieux petit garçon parti en opération pour réparer sa bêtise, accompagné de sa voisine, la petite Alice, et guidé par l’hilarant lutin Gérard Patrick Sophie (GPS). Arriveront-ils à sauver le Père Noël des griffes du « plus grand chasseur de fauves du monde » ?

Cette aventure est servie par une équipe artistique qui propose un univers graphique ciselé, riche de couleurs et de matières, dont la beauté atteint son apogée à la fin. Parfait pour laisser s’exprimer la belle palette d’émotions des deux enfants, qui ne manquent pas de caractère ! Une histoire drôle et poétique, qui possède tous les ingrédients pour faire naître des étoiles dans les yeux des petits et des grands.

Mais avant cela, il faudra tout d’abord visiter le Pays de l’Aurore Boréale, le court métrage qui le précède et met en scène le jeune Colin. Orphelin, il part vivre avec son grand-père, et apprend peu à peu les secrets du Grand Nord. Ce petit film propose une réflexion riche sur l’homme et la nature, dans l’immensité des déserts de glace, au milieu d’une nature sauvage. Un conte initiatique, bouleversant de douceur, qui met dans de très bonnes dispositions avant de rencontrer William et Alice.

Le Chat Potté 2. La dernière quête**

film d’animation américain, 1 h 42, à partir de 6 ans

Cinq films d’animation à voir en famille pendant les vacances de Noël

La dernière fois que nous avions quitté le Chat Potté, c’était en 2011. Il montait un cheval sous le soleil brûlant du désert, à la recherche de nouvelles aventures et de la séduisante Kitty Pattes de Velours. Plus d’une décennie plus tard, le héros n’a pas changé. Le voici, poursuivi par le plus terrible ennemi qu’il ait eu à affronter jusque-là. Une seule solution pour échapper à ce mystérieux loup blanc : dénicher l’étoile à vœu qui doit exaucer le souhait de celui qui la trouvera. Mais le trésor intéresse beaucoup de monde, à commencer par Boucle d’Or et sa famille d’ours mafieux, et le terrible Jack Horner, le même qui a escaladé le haricot magique.

Accompagné de son ex-fiancée et d’un chihuahua (qui emprunte beaucoup à l’âne de Shrek), voici notre Chat embarqué dans une épopée, servie par des visuels à la patte plus stylisée que ceux du premier opus, et dont le graphisme varie selon les scènes. Une belle démonstration d’animation, qui donne néanmoins au film un aspect composite parfois fouillis. Les références sont nombreuses, avec une mention spéciale pour l’arrivée du grand méchant sur un engin emprunté à Mad Max, et les clins d’œil à Sergio Leone.

Le résultat porte une histoire enlevée au propos un peu plus sombre que la précédente, et rythmée par les pas de flamenco du petit félin chapeauté. Ce western aux accents andalous devrait réjouir toute la famille.

Avatar. La voie de l’eau *

de James Cameron

Film américain, 3 h 12, à partir de 12 ans

Cinq films d’animation à voir en famille pendant les vacances de Noël

Treize ans après le triomphe d’Avatar, la suite du film de science-fiction spectaculaire de James Cameron sort au cinéma, très attendue par ses millions de fans et les exploitants de salles. Un phénomène qui allie rouleau compresseur marketing, effets spéciaux dernier cri, éloge de la famille et plaidoyer pour la nature. Si l’expérience de cinéma est tenue, il faudra sans doute, dans les suites à venir – trois autres films sont déjà prévus… –, déployer un peu plus d’efforts dans l’écriture scénaristique de ce qui ressemble fortement à un western pacifiste.

» LIRE LA CRITIQUE : « Avatar. La voie de l’eau », le grand bain écolo-humaniste de James Cameron

Le but de dictature.org est de traiter le sujet de Combattre les dictatures en toute clarté en vous offrant la visibilité de tout ce qui est publié sur ce sujet sur le web dictature.org vous présente cet article développant du sujet « Combattre les dictatures ». Ce texte se veut reconstitué du mieux possible. Si tant est que vous souhaitez apporter des remarques concernant le thème « Combattre les dictatures » vous avez la possibilité de discuter avec notre rédaction. D’ici peu, nous présenterons d’autres informations sur le sujet « Combattre les dictatures ». visitez de manière régulière notre blog.