« La Cour suprême exerce une dictature qui doit cesser » (Pr Aumann, prix Nobel, sur i24NEWS)

Le Professeur Israel Aumann, prix Nobel d’économie en 2005, fait partie des intellectuels israéliens favorables à la réforme judiciaire promue par le nouveau gouvernement. Invité sur i24NEWS, il a expliqué les raisons pour lesquelles ces changements lui paraissent absolument nécessaires. 

La première de ces raisons selon lui, est « l’activisme de la Cour suprême ». « Les décisions de la cour sont tendancieuses, orientées nettement à gauche. Sur ses 15 juges, 13 sont des activistes de gauche du point de vue politique », a-t-il pointé. « Ils prennent donc des décisions idéologiques sur des questions de valeurs, et sont loin de se limiter à des questions de légalité. Ils ne jugent pas selon la loi mais selon leurs convictions politiques. Ce qui serait tout à fait acceptable si leur rôle était de faire de l’idéologie, mais ce n’est pas le cas. »

Il considère en outre qu’il ne devrait pas être possible pour la plus haute juridiction du pays de pouvoir annuler des lois que la majorité parlementaire fait passer. « Ce n’est pas cela de la démocratie », assure-t-il.  

Video poster

Le Pr Aumann plaide notamment pour une composition plus équilibrée de la Cour suprême, qui ne peut passer, selon lui, que par une modification de la commission de nomination des juges. « Il faut que les juges soient, pour partie libéraux, et pour partie conservateurs, certains activistes et d’autres non. Pour cela, il faut revoir la façon dont les juges sont nommés car, aujourd’hui, ils se nomment eux-mêmes et choisissent des magistrats qui pensent comme eux », note le prix Nobel. 

Aux yeux d’Israel Aumann – et de beaucoup d’autres – la réforme mise en place en 1992 par le juge Aharon Barak, qui a donné un pouvoir inédit à la Cour suprême, est à l’origine de cette faille dans la répartition des pouvoirs au sein de l’Etat d’Israël : « Cette réforme a abouti à une dictature du pouvoir judiciaire. Tout ce que la Cour dit doit être exécuté, or ses décisions n’ont rien à voir avec le peuple ou la démocratie étant donné que les juges se nomment eux-mêmes », a-t-il conclu.   

Le but de dictature.org est de traiter le sujet de Combattre les dictatures en toute clarté en vous offrant la visibilité de tout ce qui est publié sur ce sujet sur le web dictature.org vous présente cet article développant du sujet « Combattre les dictatures ». Ce texte se veut reconstitué du mieux possible. Si tant est que vous souhaitez apporter des remarques concernant le thème « Combattre les dictatures » vous avez la possibilité de discuter avec notre rédaction. D’ici peu, nous présenterons d’autres informations sur le sujet « Combattre les dictatures ». visitez de manière régulière notre blog.