Loire-Atlantique. « Dictature », « décision immorale »… pourquoi ces élus se sont-ils fait huer

, Loire-Atlantique. « Dictature », « décision immorale »… pourquoi ces élus se sont-ils fait huer
centre socioculturel, rassemblement, conseil communautaire Sèvre et Loire, colère
150 à 200 partisans du centre socioculturel (adhérents, bénévoles, salariés) ont manifesté hier soir avant le conseil communautaire Sèvre et Loire, qui se tenait au palais des congrès au Loroux-Bottereau (près de Nantes). ©HSM

Ambiance électrique mercredi 14 décembre au Palais des congrès du Loroux-Bottereau (dans le Vignoble nantais).

150 à 200 partisans (adhérents, salariés, bénévoles et membres de la direction) du centre socioculturel Loire-Divatte s’étaient réunis pour dire « Non à la fermeture du CSC » comme il est écrit sur la banderole déployée au pied des marches du bâtiment.

Des huées avant l’entrée des élus dans la salle

Ils s’étaient donné rendez-vous à 18 h 30, soit 30 minutes avant le début du conseil communautaire Sèvre et Loire.

Dehors, sur le parking du Palais des congrès, chacun des élus était accueilli par des huées avant d’entrer dans la salle, sauf un : Emmanuel Rivery, le maire du Loroux-Bottereau, qui a été le seul des 11 maires du territoire à ne pas avoir signé le courrier signifiant la fin de la convention et du financement du centre socioculturel au 31 décembre 2023.

centre socioculturel, rassemblement, conseil communautaire Sèvre et Loire, colère
La banderole est on ne peut plus explicite : « Non à la fermeture du CSC ». ©HSM
centre socioculturel, rassemblement, conseil communautaire Sèvre et Loire, colère
La foule s’était rassemblée sur le parking du palais des congrès, 30 minutes avant le début de la séance. ©HSM

« Personne n’est disposé à lâcher »

« Non à la casse sociale culturelle »,  « Quid de la démocratie ? », « Pour des lieux de vie et de débats », « Le lien social, c’est central », « Oui à la cohésion sociale, oui au CSC »… pouvait-on lire sur la dizaine de pancartes. Le public était remonté et déterminé, malgré un froid de canard.

« Cette mobilisation, c’est la preuve du soutien et de l’attachement qu’ont les gens sur l’équipement. Il y a un mélange de colère et d’incompréhension, toujours vivace. Personne n’est disposé à lâcher », constatait Michel Soulard, le directeur du CSC, au milieu de la foule.

centre socioculturel, rassemblement, conseil communautaire Sèvre et Loire, colère
Le public avait pris place dans la salle du conseil. ©HSM
centre socioculturel, rassemblement, conseil communautaire Sèvre et Loire, colère
Une des nombreuses pancartes revendicatives. ©HSM

L’élu Thierry Godineau se rallie à la cause des partisans du CSC

La tension n’était pas redescendue une fois tout ce monde entré dans la salle, à 19 h. Moment où Christelle Braud, la présidente de la communauté de communes Sèvre et Loire, lançait la séance.

Vidéos : en ce moment sur Actu

Un des 31 élus communautaires présents, Thierry Godineau, est de suite intervenu. Il était important pour cet élu de Saint-Julien-de-Concelles, commune où est basée le centre socioculturel, d’évoquer le sujet du CSC et si possible d’en débattre. Fin de non recevoir.

Christelle Braud, avec calme et détermination, est restée ferme, s’appuyant sur les règlements d’une séance. « Je vous rappelle qu’il y a un ordre du jour à respecter, et le CSC n’y figure pas. On pourra en débattre en 2023. On aura toute l’année pour y travailler et accompagner les acteurs du CSC ». 

centre socioculturel, rassemblement, conseil communautaire Sèvre et Loire, colère
Christelle Braud, présidente de la communauté de communes Sèvre et Loire, est restée ferme. Menaçant la suspension de la séance s’il y avait entrave au règlement de la séance.  ©HSM
centre socioculturel, rassemblement, conseil communautaire Sèvre et Loire, colère
Les élus de la communauté de communes de Sèvre et Loire sont partagés sur ce dossier. ©HSM

Menace de suspension de la séance

Pas du goût de Thierry Godineau ni du public. L’élu de Saint-Julien-de-Concelles comptait également lire une déclaration cosignée avec trois autres élus communautaires (Simon Favreau de Vallet, Klervy Lagadec du Loroux-Bottereau et Jacques Rouzineau du Landreau), où ils rappellent leur opposition à la décision de la CCSL, qui « semble avoir été prise à la légère et surtout sans concertation ni débat au sein de l’assemblée communautaire », et leur demande « de voir ce sujet débattu en conseil ».

centre socioculturel, rassemblement, conseil communautaire Sèvre et Loire, colère, Thierry Godineau
Thierry Godineau, élu de Saint-Julien-de-Concelles, a quitté la séance du conseil avant que celui-ci ne démarre. ©HSM
centre socioculturel, rassemblement, conseil communautaire Sèvre et Loire, Christelle Braud,
Les 150 à 200 partisans du CSC ont quitté la salle en colère, en chanson : « Ce n’est que le début, le débat continue ». ©HSM

Refus de la présidente de la CCSL, qui menaçait de suspendre la séance. Une séance à laquelle n’a pas assisté Thierry Godineau, ni Simon Favreau. Les deux élus ont quitté la salle avant que le conseil ne démarre vraiment. Tout comme le public.

« Dictature », « Décision immorale », a-t-il été lâché, avant qu’un chant de ralliement ne résonne à leur sortie de la salle : « Ce n’est que le début, le combat continue ».

À lire aussi

Pétition à plus de 3 500 signatures remise à la CCSL

Le sujet brûlant du CSC est revenu sur la table plus tard, en fin de séance, au moment du vote du renouvellement de la convention de Cap Sports et Nature. L’occasion pour Christelle Braud de rappeler à nouveau les raisons qui ont conduit le bureau communautaire à ne pas renouveler celui du CSC au 31 décembre 2023.

La présidente, qui avait reçu un peu plus tôt dans la journée la pétition à plus de 3 500 signatures pour « sauver le CSC », « assume » cette décision, tout comme d’autres élus communautaires (notamment du pays de Vallet).

La mobilisation des partisans du CSC, elle, ne devrait pas faiblir. 

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre L’Hebdo de Sèvre et Maine dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.

Le but de dictature.org est de traiter le sujet de Combattre les dictatures en toute clarté en vous offrant la visibilité de tout ce qui est publié sur ce sujet sur le web dictature.org vous présente cet article développant du sujet « Combattre les dictatures ». Ce texte se veut reconstitué du mieux possible. Si tant est que vous souhaitez apporter des remarques concernant le thème « Combattre les dictatures » vous avez la possibilité de discuter avec notre rédaction. D’ici peu, nous présenterons d’autres informations sur le sujet « Combattre les dictatures ». visitez de manière régulière notre blog.