« Mon pays imaginaire » : le Chili en lutte devant la caméra de Patricio Guzmán

, « Mon pays imaginaire » : le Chili en lutte devant la caméra de Patricio Guzmán
, « Mon pays imaginaire » : le Chili en lutte devant la caméra de Patricio Guzmán

Quatre-vingt-un an ans et des espoirs à revendre, malgré tout… Patricio Guzmán, un cinéaste qui observe depuis toujours les réalités contrastées de sa terre natale, ne pensait probablement pas revivre un jour des heures aussi exaltantes. Compagnon de route des aventures si souvent douloureuses de la gauche de son pays, acteur et témoin des « années Allende » auxquelles il a consacré un film magistral dans la décennie 1970 (La bataille du Chili), Patricio Guzmán, dans son parcours personnel, a connu le pire puisqu’il a été emprisonné durant la dictature de Pinochet, puis contraint à l’exil en 1973.

[embedded content]

En 2019, alors que le Chili connaît une période d’agitation et que la population proteste contre une politique sociale inique et contre les remises en cause de la démocratie par le gouvernement de Sebastian Piñera, le cinéaste empoigne sa caméra et descend dans la rue pour tourner un documentaire intitulé Mon pays imaginaire, un titre en forme de paradoxe tant chaque image de ce film renvoie à la réalité brute.

A LIRE AUSSI :Nouvelle Constitution rejetée au Chili : « La droite était le moteur du vote contre »

Objectif de l’infatigable Patricio Guzmán : raconter un nouvel épisode de l’histoire chilienne qui est en quelque sorte en train de s’écrire. Le documentariste s’en explique dans ses notes d’intentions. « Comment était-ce possible que tout un peuple se réveille quarante-sept ans après le coup d’État de Pinochet dans ce qu’on appelle un éclatement social, une grande rébellion ou même une révolution ? Pour moi, c’était un mystère. Alors, j’ai enquêté sur ce mystère, j’ai filmé son effet sur l’ambiance, sur l’air, sur les émotions et les sentiments des gens de mon pays. »

Répression aveugle

Sur les avenues de Santiago où ont lieu des rassemblements monstres (un million et demi de manifestants en octobre 2019), Guzmán prend le pouls d’une révolte qui, comme dans tant d’autres pays, prend des formes inédites et ne s’appuie pas sur les forces et partis politique traditionnels. Dans ses commentaires en voix off, le cinéaste ne fait pas mystère de sa profonde sympathie pour ce mouvement qui lui rappelle ses jeunes années militantes. « L’une des choses qui m’a le plus marqué pendant ce tournage, a été de réentendre les slogans de l’Unité populaire d’Allende, c’est-à-dire d’écouter la même « bande-son » qu’il y a cinquante ans, raconte Patricio Guzmán. C’était très surprenant et très émouvant. »

Des échos historiques, mais pas seulement… Patricio Guzmán, au plus près des manifestants en colère qui témoignent dans son film, souligne les singularités de ce mouvement, notamment en ce qui concerne la place prépondérante occupée par les jeunes filles et, corrélat, par les revendications féministes qui s’expriment dans les cortèges. En parallèle, le cinéaste filme la violence extrême « accompagnant » certaines manifestations et une répression aveugle qui rappelle les années noires du règne de Pinochet.

À LIRE AUSSI : « Il ne faut pas voir la victoire de la gauche au Chili comme un retour de la Révolution »

Le mouvement de 2019 ne restera pas sans suite. Il aboutira à un changement de Constitution et à l’avènement d’un nouveau président, élu en décembre 2021 avec 56 % des voix : Gabriel Boric, 35 ans, un ancien leader étudiant devenu l’incarnation des espoirs des forces progressistes chiliennes. Patricio Guzmán clôt son documentaire à la fois offensif et concis (le film dure 1h22) avec des images de ce nouveau président qui, espère-t-il avec beaucoup d’autres, permettra à son pays de s’éloigner encore un peu plus du traumatisme des années de dictature et de connaître des lendemains plus justes.

Mon pays imaginaire, de Patricio Guzmán. Sortie le 26 octobre.

Le but de dictature.org est de traiter le sujet de Combattre les dictatures en toute clarté en vous offrant la visibilité de tout ce qui est publié sur ce sujet sur le web dictature.org vous présente cet article développant du sujet « Combattre les dictatures ». Ce texte se veut reconstitué du mieux possible. Si tant est que vous souhaitez apporter des remarques concernant le thème « Combattre les dictatures » vous avez la possibilité de discuter avec notre rédaction. D’ici peu, nous présenterons d’autres informations sur le sujet « Combattre les dictatures ». visitez de manière régulière notre blog.