Moscou veut une « dictature dépendante » en Ukraine, dit l’épouse du Nobel

, Moscou veut une « dictature dépendante » en Ukraine, dit l’épouse du Nobel

par Gwladys Fouche OSLO (Reuters) – La Russie veut faire de l’Ukraine une « dictature dépendante » comme la Biélorussie, a déclaré samedi l’épouse du lauréat biélorusse du prix Nobel de la paix, Ales Bialiatski, en recevant la distinction au nom de son mari emprisonné. Ales Bialiatski, le groupe russe de défense des droits Memorial et le Centre ukrainien pour les libertés civiles ont remporté le


Natalia Pinchuk, épouse du lauréat du prix Nobel de la paix Ales Bialiatski, lors d'une conférence de presse à Oslo, Norvège

© Thomson Reuters Natalia Pinchuk, épouse du lauréat du prix Nobel de la paix Ales Bialiatski, lors d’une conférence de presse à Oslo, Norvège

par Gwladys Fouche

OSLO (Reuters) – La Russie veut faire de l’Ukraine une « dictature dépendante » comme la Biélorussie, a déclaré samedi l’épouse du lauréat biélorusse du prix Nobel de la paix, Ales Bialiatski, en recevant la distinction au nom de son mari emprisonné.

Ales Bialiatski, le groupe russe de défense des droits Memorial et le Centre ukrainien pour les libertés civiles ont remporté le prix Nobel de la paix 2022 en octobre, dans le contexte de la guerre en Ukraine qui a suivi l’invasion du pays par la Russie.

Recevant le prix au nom de son mari à l’hôtel de ville d’Oslo, Natallia Pinchuk a déclaré que Ales Bialiatski le dédiait à « des millions de citoyens biélorusses qui se sont levés et ont agi dans les rues et en ligne pour défendre leurs droits civils ».

« Il met en lumière la situation dramatique et la lutte pour les droits de l’homme dans le pays », a-t-elle ajouté, précisant qu’elle reprenait les mots de son mari.

Natallia Pinchuk a rencontré son époux en prison une fois depuis qu’il a été nommé prix Nobel de la paix, derrière une paroi de verre, a-t-elle dit lors d’une conférence de presse vendredi.

« Je sais exactement quel genre d’Ukraine conviendrait à la Russie et à Poutine – une dictature dépendante. La même chose que la Biélorussie d’aujourd’hui, où la voix du peuple opprimé est ignorée et méprisée », a-t-elle déclaré samedi en citant son époux.

La police de sécurité biélorusse a arrêté Ales Bialiatski, 60 ans, et d’autres personnes en juillet 2021 dans le cadre d’une campagne de répression contre les opposants au président du pays, Alexandre Loukachenko.

Les autorités avaient pris des mesures pour fermer les médias non étatiques et les groupes de défense des droits de l’homme après des manifestations de masse contre une élection présidentielle jugée truquée par l’opposition.

Ales Bialiatski est la quatrième personne à recevoir le prix Nobel de la paix en détention, après l’Allemand Carl von Ossietzky en 1935, le Chinois Liu Xiaobo en 2010 et la Birmane Aung San Suu Kyi, qui était assignée à résidence, en 1991.

Le président du comité Nobel norvégien a déclaré lors de la cérémonie de samedi que les « pensées du comité allaient à tous les prisonniers de conscience en Biélorussie ».

« Plus particulièrement, nous pensons à Ales Bialiatski dans sa cellule de prison sombre et isolée à Minsk », a déclaré Berit Reiss-Andersen. « Vous n’êtes pas seuls. Nous sommes à vos côtés. »

Le chef des droits de l’homme de l’Onu a déclaré en mars que près de 1.100 militants, membres de l’opposition et journalistes étaient détenus pour des « motifs politiques » en Biélorussie et a appelé à leur libération.

La délégation biélorusse au Conseil des droits de l’homme de l’Onu à Genève a contesté ces informations en les qualifiant « d’allégations et de fausses accusations ».

La Biélorussie et la Russie font officiellement partie d’une « union d’États » et sont étroitement liés sur le plan économique et militaire. La dépendance de Loukachenko à l’égard de Moscou s’est accentuée après que la Russie l’a aidé à réprimer les protestations qui ont suivi les élections contestées de 2020.

La Russie s’est servie de la Biélorussie comme d’une étape pour son avancée ratée sur Kyiv, à partir du 24 février.

(Version française Benjamin Mallet)

Le but de dictature.org est de traiter le sujet de Combattre les dictatures en toute clarté en vous offrant la visibilité de tout ce qui est publié sur ce sujet sur le web dictature.org vous présente cet article développant du sujet « Combattre les dictatures ». Ce texte se veut reconstitué du mieux possible. Si tant est que vous souhaitez apporter des remarques concernant le thème « Combattre les dictatures » vous avez la possibilité de discuter avec notre rédaction. D’ici peu, nous présenterons d’autres informations sur le sujet « Combattre les dictatures ». visitez de manière régulière notre blog.