Politique de gauche: Les travailleurs de Polyflor se rassemblent devant les bureaux des patrons

, Politique de gauche: Les travailleurs de Polyflor se rassemblent devant les bureaux des patrons

Les travailleurs de Polyflor Bury, dans le Grand Manchester, ont été licenciés avant les grèves de cette semaine

vendredi 09 septembre 2022

Numéro 2822

foule de travailleurs de polyflor portant des vestes à haute visibilité se rassemblant devant les bureaux des patrons foule de travailleurs de polyflor portant des vestes à haute visibilité se rassemblant devant les bureaux des patrons

Les travailleurs de Polyflor tiennent bon devant les bureaux des patrons à Radcliff, dans le Grand Manchester, jeudi (Photo: Northwest TUC)

Une centaine de travailleurs de Polyflor et leurs partisans – qui ont été licenciés avant les grèves prévues – ont défilé jeudi sur les bureaux des patrons à Radcliffe à Bury, dans le Grand Manchester. Les membres du syndicat GMB devaient commencer une série d’arrêts de travail de deux heures sur le salaire la veille.

Les travailleurs et leurs partisans se sont rassemblés dans le centre-ville de Radcliffe, puis ont marché vers un parc derrière l’usine.

Les travailleurs en grève de Royal Mail, les membres du syndicat Unite, le chef du conseil de Bury Eamonn O’Brien, les conseillers locaux et les résidents étaient là pour montrer leur solidarité.

Plus tôt dans la matinée, le représentant du syndicat GMB avait visité les piquets de grève de Royal Mail à Prestwich et Radcliffe pour offrir un soutien à leur grève et demander leur soutien. Quand ils ont commencé à parler, les similitudes entre les deux différends étaient troublantes.

Les directions de Royal Mail et de Polyflor attaquaient toutes deux les indemnités de maladie et voulaient perturber la vie familiale des travailleurs en modifiant arbitrairement les horaires de travail. Ils prétendent qu’ils « perdent » tant de millions de livres par an et ont donné aux patrons des bonus massifs et des récompenses en actions.

Les travailleurs de Polyflor exigent une augmentation de salaire de 3 % par rapport à l’année dernière et de 2 % sur les salaires de l’année dernière qui leur seront remboursés.

A la fin de la marche, un des ouvriers a dit : « Ils se battent salement, pourquoi pas nous ? ». Le responsable du GMB a déclaré qu’il « intensifierait de toute manière qu’ils décideraient démocratiquement ».

Lorsque le fonctionnaire a demandé combien de jours ils voulaient faire grève, l’un des travailleurs a crié : « Tous les jours ». Cela a conduit à une discussion sur le passage à une grève totale. Ils ont décidé de passer à une grève de sept jours à partir du lundi 26 septembre.

Ce thème vous a plu vous adorerez pareillement ces publications :

,A voir et à lire. .

,(la couverture) . Disponible à l’achat sur les plateformes Amazon, Fnac, Cultura ….

,(la couverture) .

dictature.org est une plateforme d’information qui préserve de multiples informations publiés sur le net dont le sujet central est « Combattre les dictatures ». Ce dossier parlant du thème « Combattre les dictatures » fut sélectionné en ligne par les rédacteurs de dictature.org La chronique a été reproduite de la manière la plus juste qui soit. Pour émettre des remarques sur ce texte sur le sujet « Combattre les dictatures », merci de contacter les contacts affichés sur notre site. Dans peu de temps, nous rendrons accessibles au public d’autres informations sur le sujet « Combattre les dictatures ». Par voie de conséquence, visitez de manière régulière notre blog.