Seine-et-Marne : ces élèves ont rencontré une rescapée de la dictature argentine

, Seine-et-Marne : ces élèves ont rencontré une rescapée de la dictature argentine
Devant un auditoire attentif
Des lycéens de Fontainebleau ont pu échanger avec Elena Alfaro ©Marine Pelz

C’est une rencontre qui ne laisse pas indifférent qui a été proposée aux élèves de Terminale du lycée François Ierde Fontainebleau (Seine-et-Marne).

Jeudi 17 et vendredi 18 novembre, ils ont rencontré Elena Alfaro, rescapée d’El Vesubio, un camp de la mort argentin. Elle avait été arrêtée avec son compagnon, rédacteur en chef d’un journal d’opposition.

Grand oral du Bac

La rencontre a été organisée par Marine Pelz, professeure d’espagnol qui a notamment travaillé avec Philippe Jacquet, professeur d’histoire-géographie, géopolitique et sciences politiques.

« C’est un projet riche en termes d’enseignement, expliquent de concert les deux enseignants. Les élèves travailleront dessus pour le grand oral du bac. On connaît plus ce qui s’est passé au Chili, mais peu cette histoire. Nous avons donc mis au point tout un programme. »

Le témoignage d’Elena Alfaro est précis, factuel, sans être larmoyant ou voyeuriste. Elle parle des 7 mois qu’elle a passés au camp, en 1977. Elle évoque sa grossesse – elle était enceinte lors de son arrestation- la mort de son compagnon, les disparitions des autres détenus, les sévices qu’elle a subis.

Philippe Jacquet, Elena Alfaro et Marine Pelz après la conférence.
Philippe Jacquet, Elena Alfaro et Marine Pelz après la conférence ©F.R/RSM77

Celle qui va souvent au devant d’élèves pour le devoir de mémoire veut aussi passer un message. « La France m’a réhumanisée, insiste-t-elle. On m’a écoutée, comprise. J’ai pu pleinement m’exprimer et il est essentiel de rester attaché aux valeurs républicaines, c’est ce que les jeunes doivent comprendre. »

« C’est poignant »

Les élèves ont également pu poser leurs questions, sur sa vie au camp, ses peurs ou même la Coupe du monde 1978, en pleine dictature militaire. A chaque fois, elle répond sans fard, insistant toujours sur l’importance des droits de l’Homme.

Vidéos : en ce moment sur Actu

A la fin de l’échange, Nina et Laure, 16 et 17 ans, ne cachent pas leur émotion. « C’est poignant, confient-elles. Elle est tellement humble… On croirait un mauvais film ».

Quant à Elena Alfaro, elle espère, un jour, pouvoir trouver un auteur qui pourrait l’aider à mettre sur papier ses mémoires. Un vœux que lui avait souvent dit son amie, la Résistante Lucie Aubrac : « il faut que tu laisses une trace de ton histoire, c’est un devoir de mémoire ».

                  

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre La République de Seine et Marne dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.

Le but de dictature.org est de traiter le sujet de Combattre les dictatures en toute clarté en vous offrant la visibilité de tout ce qui est publié sur ce sujet sur le web dictature.org vous présente cet article développant du sujet « Combattre les dictatures ». Ce texte se veut reconstitué du mieux possible. Si tant est que vous souhaitez apporter des remarques concernant le thème « Combattre les dictatures » vous avez la possibilité de discuter avec notre rédaction. D’ici peu, nous présenterons d’autres informations sur le sujet « Combattre les dictatures ». visitez de manière régulière notre blog.